Comment assurer votre maison en construction ?

Publié le : 12 juillet 20214 mins de lecture

La décision de construire une maison individuelle doit être prise en admettant que les travaux ne se déroulent pas toujours comme prévu. Des accidents peuvent survenir sur le chantier ou après celui-ci, et de nombreux futures propriétaires préfèrent rester serein en souscrivant une assurance de construction. La prudence étant de mise, le maître d’ouvrage ayant entamé la construction de sa maison doit garantir la pérennité de son projet grâce à l’assurance.

S’assurer avant le début de la construction

Pour assurer sa maison, la loi requiert la possession d’une assurance dommages ouvrage valable 10 ans pour permettre à un propriétaire de protéger son bien face aux différents vices. Cette assurance couvre les pertes en cas de dégâts sur le voisinage. De ce fait, le recours à des prestataires disposant d’une assurance décennale n’absout pas le propriétaire de cette obligation, car cette garantie doit être souscrite par les 2 parties avant le début des travaux. D’ailleurs, de nombreux établissements d’assurance proposent des formules d’assurance avec des conditions de souscription simplifiées.

Attention, la souscription doit être réalisée avant l’ouverture du chantier, et dans le cas où le maître d’ouvrage n’a pas contracté l’assurance dommage ouvrages, ce dernier encourt une condamnation pénale accompagnée d’une amende. En revanche, certains organismes maintiennent la possibilité de contracter cette assurance pendant le chantier contre une majoration du montant initial.

À explorer aussi : Quand l’assurance de dommages-ouvrage prend-elle effet ?

Souscrire une assurance habitation

Le propriétaire peut aussi complémenter la protection délivrée par l’assurance dommages ouvrage avec une assurance habitation. En effet, dès que l’habitation est hors d’eau hors d’air, l’assurance propriétaire non occupant pourra directement entrer en vigueur car elle intègre les différentes garanties pour assurer sa maison avant qu’il n’emménage (vol, incendie, dégâts des eaux, explosions, catastrophes naturelles, etc.).

L’indemnisation financera également les réparations nécessaires si le propriétaire découvre une malfaçon menaçant directement la solidité de l’habitation. Il faut d’ailleurs noter que l’assurance habitation peut être obligatoire selon le statut de l’occupant. Du coup, les tarifs peuvent être négociés avec les assureurs pour intégrer des garanties supplémentaires à un prix raisonnable.

L’assurance multirisque

L’assurance tous risques chantier opère en même temps que l’assurance dommages ouvrage en prenant effet à partir de la date de déclaration de commencement du chantier jusqu’à la réception des travaux. Elle couvre l’ensemble des dommages matériels causés à la construction et sert de garantie supplémentaire pour s’assurer que la maison soit livrée en parfait état.

Toutefois, la demande de souscription peut être refusée pour diverses raisons, mais il existe un bureau central de tarification permettant à tous les souscripteurs de satisfaire l’obligation d’assurance. Cette procédure va en plus fixer le montant que l’assuré devra payer.

Plan du site